05 mai 2005

LA BOITE DE PANDORE... (merci Christine, ça marche !)

     Bonsoir mes toutes belles...

     Comme promis, voici la suite des aventures de bricolage... et tutti quanti....

     D'abord, pour les brodeuses, un petit "Cousines et Cie" sympa à broder... Le résultat est oui bof... Voyez par vous mêmes...

dscn0650

En détail, ça donne ça : dscn0652 ou ça : dscn0653

c'est pas évident si vous ne zoomez pas dessus, mais ce sont plein de petites perles de rocaille...

un autre truc, moins de saison, commencé à l'automne dernier... dscn0656des citrouilles, un château, des sorcières... En 1 fil sur 1 fil...

Passons aux choses sérieuses... J'avais toujours dit : jamais ô grand jamais, pour le patchwork, résultat je me suis lancée l'an dernier... Pire ... la honte pour une peintre : le découpage de serviettes en papier... ben oui, j'avoue, et même j'ai trouvé ça assez rigolo... En voulant faire trop bien, les impairs se sont accumulés, voici comment : d'abord, une petite boite en bois, destinée à mettre des serviettes de table en papier... jusqu'ici, rien de bien sorcier : la boite est blanchie, les papiers découpés, papier de riz ou d'Arménie... Et vas-y que je te colle, devant , derrière, à l'intérieur, on fait les choses à fond ou on ne les fait pas... Pas mal, le résultat ! Et là, tout se corse : essayons de la vieillir... Vernis à craqueler (pour avoir testé le truc dans une vie antérieure, il faut mettre m'a t on dit une bonne couche de vernis pour avoir de belles craquelures... )... Foin de l'avarice, au lieu de l'étaler au pinceau, me voilà versant directement le vernis dans le fond de la boite, le faisant voyager doucement en l'inclinant de part et d'autre... Bien 1 cm de cette mélasse au fond... 2 heures de séchage sont requises, avant d'appliquer, en couche fine cette fois ci , le deuxième produit qui doit faire apparaitre les craquelures... 2 heures après, comme un miel d'acacia, mon vernis est liquide, tranquille, il ne veut pas sêcher... après m'être concertée avec la boite, nous décidons de lui accorder la nuit pour sécher...

Le lendemain, j'enfonce un index assuré, de ceux dont vous usez pour hurler "dehors" à un importun en lui montrant la sortie, dans ma mélasse . Persuadée que mon doigt testeur allait déraper sur mes motifs amoureusement découpés comme Candeloro au Palais des Sports ... Que nenni !!! Il plonge sans surprise (mon index ne réfléchit pas beaucoup) dans les sables mouvants scélérats... Bonne joueuse, je lui laisse jusqu'au milieu de l'après midi pour faire preuve de bonne volonté... et là mes amies, me vient l'idée géniale... PEUT ETRE NE FAUT IL PAS QUE CELA SOIT COMPLETEMENT SEC POUR SE CRAQUELER.... avec determination, aussitôt dit aussitôt fait, une fine couche du produit craqueleur est appliquée au pinceau, avec la douceur d'un duvet de cygne effleurant le miroir d'un lac profond et calme... Je guette l'apparition des fameuses craquelures devant donner un côté "qui-a-vécu" à la chose... Les 20 minutes requises s'écoulent... de vagues plis timidement se dessinent, mais pas les marqueteries qu'aurait fait le temps qui passe, non, à peine quelques rides, de celles que les accros au Botox se font injecter dans l'espoir de ne plus avoir leur âge (mais là je m'égare, vanitas...)...Bien, continuons les innovations , pourquoi ne pas appliquer un autre vernis " à patiner", sorte de liquide épais noirâtre... Voyons voyons, appliquer au pinceau puis essuyer avec un chiffon  non pelucheux, histoire de laisser quelques trainées sales, vestige d'une époque jamais vécue par ma boite flambant neuve de chez Truffaut... OK, la fausse crasse s'étale sans problème, puis délicatement je la râcle avec un tissu volontaire pour l'expérience, et là, horreur .... La première couche, vous vous rappelez ? la pas vraiment sêche se colle dessus, les rares craquelures suivent comme des moutons de Panurge, la fausse crasse se mélange au tout, emprisonnant au passage quelques lambeaux des serviettes amoureusement collées ... Est donc venu le temps de vous faire voir, un petit dessin valant mieux qu'un long discours, le résultat, même si le discours, dans ce cas, était nécessaire pour la bonne compréhension de la  mésaventure... Imaginez sans bla bla juste les photos, vous m'auriez répondu, nonobstant votre faculté à analyser les rébus proposés sur les blogs : "???"

Donc voilà ma boite de Pandore :dscn0665et surtout ses entrailles trop travaillées... Accrochez vous, ça surprend :dscn0667ben oui, je vous avais prévenues !!!! Dans la foulée, j'ai réitéré en accouchant d'un plateau : dscn0668

détail :dscn0671là, je triche un peu, il était en cours d'exécution, parce que vous ne le croirez pas, mais souhaitant vraiment remonter le cours de la mode, comme les saumons la rivière, à vouloir à tout prix tout vieillir quand tout le monde veut rajeunir, le pauvre plateau a suivi le même chemin que la boite, le résultat est moins catastrophique, mais n'est pas le top... Je vous ferai voir demain....

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ici, je me dois de vous remercier pour votre soutien, trés touchée par votre mansuétude, notamment au sujet de mes appels au secours... Donc, résumons nous : pour le jacquard, je connais le principe des petits poissons, mes fils au dos sont bien croisés comme vous le préconisez, ça oui, seulement, j'ai mal dû expliquer mes déboires de dévidage Lambswool... Seule Christine si mes souvenirs sont bons, a cerné le problème... Imaginez le fil qui sort du trou central de la pelote, puis se fait tirer l'oreille, comme un chien qui renifle quelque chose lorsque vous tirez sur la laisse... Brusquement le fil vient, mais accompagné d'une grosse pelote... en fait tout le centre de la pelote qui ressemble alors à une mue d'insecte vide (puisque l'intérieur est sorti), vous cherchez à démêler ce qui vous est tombé sur les genoux, pendant que la mue de la pelote s'emmêle de son côté.... La seule solution serait donc de prendre d'entrée de jeu, le fil extérieur, contrairement aux us et coutumes pratiquées sous nos contrées, puis de la rembobiner sur un.... dévidoir (?) d'accord.... Donc question : OU s'achète un dévidoir ? Because, j'ai bien du Vernis à Malheur (cf plus haut), pour ça, je suis vernie, mais pas de dévidoir...!

En vous remerciant de votre aimable compréhension, je vous prie de croire, Mesdames à toute l'émotion que j'éprouve,

AU PLAISIR DE VOUS LIRE.....

            

Posté par PENELOPE à 20:56 - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur LA BOITE DE PANDORE... (merci Christine, ça marche !)

    Moi, j'ai trouvé un wool winder en parfait état pour 12 euros port compris sur ebay !
    C'est génial !

    Posté par Niqui, 08 septembre 2005 à 16:54 | | Répondre
  • I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards

    Posté par dissertation, 29 janvier 2010 à 15:07 | | Répondre
  • Que de travail ...

    A travers tes propos, je cerne la difficulté de vieillir des objets. Merci pour le commentaire et pas de réponse à la question sur l'osier !
    Amitiés.
    Agnès.

    Posté par Gatolagu, 05 mai 2005 à 21:10 | | Répondre
  • Comment ça ? Tu trouves ta broderie bof ? Mais elle est très bien. C'est super avec les perles de rocailles.
    Pour ce qui est du vernis à craqueler, j'ai vécu ds aventures plus ou moins semblables aux tiennes. Je ne mettais pas la première couche aussi épaisse et j'utilisais le sèche-cheveux après la deuxième couche pour que sous le coup de la chaleur il y ait plus de craquelures.

    Posté par caro, 05 mai 2005 à 23:20 | | Répondre
  • que de choses !

    j'aime beaucoup les petites perles, mais le vieillissage... je ne suis pas convaincue ! Peut-être que quelqu'un qui a beaucoup pratiqué ça et qui lit ton blog te mettra un petit commentaire ? Pour le bobinoir, j'ai acheté le mien, qui marche parfaitement bien, chez http://www.comptoir-phoceen.fr/ ; je n'arrive pas à rentrer dans le site ce soir, mais de mémoire, c'est dans "machines à tricoter" puis "accessoires" ou quelque chose comme ça. Le prix tourne autour de 40/45 euros. Sinon, sur eBay ?

    Posté par Christine, 05 mai 2005 à 23:52 | | Répondre
  • je ne met pas souvent de commentaires quand je viens sur ton blog, mais je voulais quand même te dire, que c'est un plaisir de le lire.
    j'aimerai écrire de cette façon!!!
    sinon, je trouve tes tableaux "pas si mal" quand à tes déboires servietiques(!!) ils me préparent aux miens!
    peggy

    Posté par peggy, 06 mai 2005 à 07:54 | | Répondre
  • Si le dévidoir est bien ce à quoi je pense, va voir sur Bergère de France, il me semble qu'ils en vendent!
    Aller, tes petites boîtes sont plutôt jolies malgré leurs aventures!

    Posté par kristelle, 06 mai 2005 à 09:15 | | Répondre
  • J'ai toujours entendu dire que de faire des craquelures au vernis c'était difficile à faire, j'en ai la preuve, et encore des frissons dans le dos de ma lecture !
    Par contre, je suis agréablement surprise du résultat de ton serviettage, je m'attendais à une cata, et c'est très joli ; la "fausse crasse" fait très réel, même s'il n'y a pas de craquelures.
    Pour le dévidoir, en effet il est assez difficile d'en trouver, mais au comptoir Phocéen il y en a. Par contre, je ne suis absolument pas convaincue que de rembobiner ta laine récalcitrante par l'extérieur résoudrait ton problème, pire, ça pourrait peut-être l'aggraver, car tu seras bien obligée de lui faire faire une torsion pour la rembobiner. J'attends ton verdict pour savoir si mon intuition est bonne ou mauvaise (non je ne ferais pas le test avec ta Lambswool !!).

    Posté par Sandrine Tricof', 06 mai 2005 à 10:11 | | Répondre
  • Je les trouve très bien tes perles !!! Ca n'a pas l'air si mal que ça tes essais de veillissement !? Pour les pelotes qui "dégobillent", je ne sais pas quoi dire ! J'ai aussi eu ce problème avec mes pelotes Nautique (Phildar). J'ai fini par prendre le fil extérieur !

    Posté par Nathalie, 06 mai 2005 à 12:58 | | Répondre
  • Coment ça bof ?? Je la trouve splendide, ta broderie perlée !
    Je parlais d'un bobinoir, pas d'un dévidoir (ça c'est pour les écheveaux) mais c'est vrai que c'est difficile à trouver. Je n'arrive pas non plus à aller sur le site du comptoir phocéen, je ne sais pas pourquoi ça ne marche pas ! Sinon tu peux éventuellement en commander un à l'étranger, par exemple ici http://secure.elann.com/ProductDisp.asp?Name=Ball+Winder&ProductType=6

    Posté par Christine, 06 mai 2005 à 15:01 | | Répondre
  • Bobinoir

    J'en ai acheté un chez Jeux de mailles tout bonnement, http://www.jeudemailles.com/index.htm

    50 euros.

    Posté par Nancy, 06 mai 2005 à 17:26 | | Répondre
  • MERCI MERCI !!!!

    Que de bonnes nouvelles !!!! Merci pour vos sites conseillés quant au dévidoir-bobinoir, j'y cours, j'y vole ! Merci pour apprécier ma fausse crasse, peut-être eût-il été plus simple de laisser le temps faire, la boite aurait été nickel sale dans une cinquantaine d'années, vintage en diable !! Merci de continuer à vous ballader sur mon modeste blog déjanté, tout simplement !!! Bien amicalement à toutes ....

    Posté par PENELOPE, 06 mai 2005 à 17:45 | | Répondre
Nouveau commentaire